Pour être informé à chaque mise à jour !

dimanche 6 février 2011

Séance 3 : Des animaux décrits comme des hommes (suite)

II. Compréhension

1.     Le lièvre et la tortue

Alors que l’on s’attendait à ce que le lièvre gagne, c’est la tortue qui est le vainqueur, grâce à la réflexion et à une certaine stratégie.

Le lièvre se moque et prend la tortue pour une folle : Êtes vous bien sage ?/l’animal léger / il vous faut purger/sage ou pas sage, je parie encore.

Le lièvre trop confiant et négligent prend tout son temps :
il broute, il se repose, il s’amuse

2.     La tortue et le lièvre

Le texte d’Esope est plus court car il n’intègre pas de dialogue et va à l’essentiel.

3.     Le villageois et le serpent

Trouver le schéma narratif d’un récit c’est chercher les différentes étapes de l’histoire.

Situation initiale : Un paysan imprudent et bon
Elément perturbateur : Il trouve un serpent gelé
Péripéties : Il le réchauffe, mais le serpent l’attaque
Elément de résolution : Le paysan doit le tuer
Situation finale : le serpent est mort

Les personnages sont :
ü un villageois charitable : un manant, le villageois, il, son bienfaiteur, son sauveur, son père
ü un serpent ingrat : l’animal engourdi, la bête, l’insecte sautillant

Dans cette fable, la morale constitue une seconde strophe de 4 vers.
La morale pourrait être reformulée en des termes plus modernes
La générosité est une bonne chose, mais on ne sait pas toujours qui la mérite. Les ingrats finissent toujours par être punis.

 III. La fable est une poésie (rappel de certaines notions) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire