Pour être informé à chaque mise à jour !

jeudi 24 février 2011

Séance 4 : une fable : une mise en scène

Séance 4. Une fable, mise en scène

I.                   Le Corbeau et le Renard

1.     Vocabulaire

Maître : titre donné dans le temps aux hommes qu’on ne pouvait pas appeler Monsieur (paysans, artisans)

Alléché pp du verbe alléché : attiré,  tenté

le ramage  nm: le chant

Se rapporte à..: Correspond à …

le Phénix: Oiseau fabuleux de la mythologie égyptienne, qui, après un siècle de vie, mourait consumé par le feu, et renaissait aussitôt de ses cendres. Il était donc considéré comme un symbole de l’éternité.
Ici, le sens est personne unique, exceptionnelle.

un hôte nm : un habitant

2.     Un renard qui flatte le corbeau

Le Renard vient-il voir le Corbeau pour obtenir un fromage en le flattant.

La scène est présentée en cinq étapes :
ü On présente les personnages
ü Le Renard aborde le corbeau
ü Le Renard flatte le corbeau
ü Le Corbeau lâche le fromage
ü La ruse du Renard a abouti.

Le Renard a compris qu’il s’est fait avoir parce qu’il a cédé à la flatterie.

La morale nous fait comprendre qu’il existe des gens qui agissent de la sorte, par exemple à la cour de Louis IX.

II.                   La cigale et la fourmi

1.     Vocabulaire

se trouva fort dépourvue = elle manqua de tout

la bise nf = vent froid

Le principal nm : le capital

à tout venant : A tout le monde, à tout moment

2.     Une cigale qui n’est pas prêteuse

La morale est énoncée à travers les paroles de la fourmi. Elle n’est pas généreuse ni prêteuse avec la cigale qui n’a pas été prévoyante.

Mais à la place de la fourmi, pourrions-nous lui faire confiance ? 

La scène est présentée en cinq étapes :

Situation initiale
La cigale chante (c’est l’été)
Elément perturbateur
Elle a faim (c’est l’hiver)
quête
Elle va demander de la nourriture à la fourmi.
résolution
La fourmi refuse et se moque d’elle.
Retour à la situation initiale
La Cigale n’a rien à manger.


III.                   Un récit mis en scène

La fable doit capter l’attention du lecteur ou de l’auditeur ; c’est pourquoi elle se présente sous d’une petite scène vivante.

IV. Vocabulaire : autour du mot faim  (photocopie)

Voici des expressions autour du mot faim :
Donner faim  - Manger à sa faim - Rester sur sa faim - Avoir une faim de loup - Grève de la faim - Avoir faim de quelque chose - Mourir de faim - Crever de faim
Cherche le sens des expressions que tu ne connais pas puis emploie chacune d’elles dans une phrase qui éclairera son sens.



Donner faim = ouvrir l'appétit, donner l'envie de manger.
Un plat joliment préparé me donne faim.

Manger à sa faim = avoir le nécessaire pour vivre

Cette famille est pauvre mais elle mange à sa faim ; elle a le nécessaire pour vivre.
Rester sur sa faim =« rester insatisfait » (sens fig.)
Ce livre m’a laissé sur ma faim ; j’aurais bien aimé qu’il y ait une suite.
Avoir une faim de loup = avoir très faim : Dans la croyance populaire, le loup est un animal réputé pour avoir une faim dévorante. Au XVIIe siècle déjà, on disait d'un individu qui mangeait beaucoup qu'il avait "mangé comme un loup". "Avoir une faim de loup" signifie que l'on est pris d'une faim très vive, qui pousse à manger tout ce qui tombe sous la main.
Lorsque je rentre le soir de l’école, j’ai une faim de loup et je me précipite sur mon goûter.
Grève de la faim = refus de nourriture de la part d'une personne afin d'attirer l'attention des autorités sur ses revendications.
Pour faire rouvrir son dossier par le juge, M. T fait une grève de la faim. Il ne s’aliment plus !

Avoir faim de quelque chose = avoir un vif besoin, une grande envie de quelque chose :

Cet enfant a une très grande faim de tendresse.

Mourir de faim = avoir très faim 
Vite que maman prépare le repas ; je meurs de faim !

Crever de faim= être dans un état de misère extrême, au point de ne rien avoir à manger.

Heureusement que les services sociaux se sont occupé de son cas, sinon, il crevait de faim !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire